Logo Esperluette

Retrouvez l'agence Esperluette & Associés sur Instagram !

#agencelesperluette

Image

Mise en route de sa piscine: la clé d’une saison sans soucis !

Temps de lecture estimé : 3 minutes

L’heure du plongeon arrive à grands pas ! Pour profiter, au retour des beaux jours, d’une eau claire et saine en toute tranquillité, la mise en route de sa piscine est une étape à prévoir en amont, et ce, dès que les températures commencent à se réchauffer. Pour réveiller sa piscine en douceur, Eric Lequertier, architecte paysagiste, nous livre ses précieux conseils. 

https://www.ericlequertier.com

Image

A quel moment effectuer la remise en service de sa piscine ?

La mise en route de sa piscine s’effectue juste après la période des grands froids, dès que l’eau atteint les 12 °C. A partir de ce moment, il est conseillé d’agir le plus tôt possible. Au-dessus de 12 °C, les algues et autres bactéries risquent de se développer. 

Le mois d’avril est la période idéale, car l’eau de la piscine est encore à faible température. Si les traitements d’hivernage ont été bien faits, les algues n’auront pas encore eu le temps de se former.

Si la mise en route de la piscine a été faite plus tôt dans la saison, il est alors possible de laisser la couverture d’hiver et la filtration en marche jusqu’à la baignade tant attendue. 

Hivernage actif : une remise en route simplifiée

Un hivernage actif, consistant à laisser la filtration au ralenti tout l’hiver, facilitera la mise en route de la piscine au printemps. Constamment filtrée, aucun foyer d’algues ne peut s’y développer et la qualité de l’eau est ainsi préservée. 

Pour remettre sa piscine en route, il suffit simplement d’ajuster la durée de filtration quotidienne en fonction de la température. Pour connaître le temps de filtration nécessaire, il faut appliquer une formule toute simple : Température de l’eau divisée par 2 – 2 heures. Par exemple, une eau à 12°C devra être filtrée pendant 4h (12 / 2 – 2 = 4), une eau à 28 °C devra être filtrée pendant 12h (28 / 2 – 2 = 12).

Il est également nécessaire de nettoyer les parois, les lignes d’eau ainsi que le fond du bassin. Une fois cette étape de nettoyage réalisée, il est conseillé de remettre en place les accessoires retirés pendant l’hiver et de rééquilibrer l’eau en faisant une analyse totale des taux du bassin. A partir de cette analyse, il faudra réajuster le PH, le TAC, le chlore et tous les autres paramètres essentiels à maintenir une bonne qualité d’eau.

Hivernage passif ou total : une remise en route en plusieurs étapes

Lorsque l’hivernage est passif ou total, c’est-à-dire que le niveau de l’eau a été abaissé sous les skimmers, que la filtration a été arrêtée et que la tuyauterie a été vidangée, la remise en marche de la piscine se fait alors en plusieurs étapes.

Image

Dans un premier temps, il faut retirer tous les équipements qui ont été nécessaires à l’hivernage (couverture, flotteurs, gizzmos…) et nettoyer les abords de la piscine. La plage et les margelles doivent être parfaitement propres pour limiter les apports de saletés. On en profite pour enlever les grosses impuretés au fond, ainsi qu’à la surface de la piscine à l’aide d’une épuisette.

Après le ménage, il est temps de remettre en place les paniers de skimmer et de visser les jets orientables dans les refoulements avant de remonter le niveau de l’eau au 3/4 des skimmers.

Puis, cap sur le local technique. Les missions ? Mettre la pompe en place, revisser le bouchon de purge de la pompe ainsi que celui du préfiltre, réinstaller le filtre et mettre son bouchon de vidange. Qu’il soit à cartouches, à diatomées ou à sable, on pense, selon le modèle à remettre des cartouches filtrantes propres, à recharger en diatomite ou à bien le nettoyer et le rincer.

Une fois la partie technique révisée, c’est le moment de remettre la vanne multivoies en position filtration et de remplir d’eau le préfiltre de la pompe avant d’ouvrir les vannes. On remet le coffret électrique sous tension et on relance le système de filtration.

La piscine est en marche ! Il ne reste plus qu’à la nettoyer à l’aide du balai aspirateur ou du robot, de brosser les parois ainsi que le fond pour décoller les déchets encore fixés et de nettoyer la ligne d’eau.

Dernière étape, l’analyse et le traitement de l’eau. L’objectif est de générer une eau de baignade de qualité. On contrôle le PH, les taux de stabilisants, le TH et le TAC. Une fois que l’eau de la piscine a retrouvé son équilibre, on fait tourner la filtration en continu pendant 24 à 48h pour assainir l’eau jusqu’à obtention d’une eau cristalline. Il n’y a plus qu’à se jeter à l’eau !