Dinan-Cap Frehel, destination nature !

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Envie de paysages de cartes postales, de panoramas profonds, d’une ambiance à la Chateaubriand ? Dinan-Cap Fréhel est LA destination nature authentique, sans filtre ni artifice. Tantôt luxuriante, spectaculaire, animée parfois, intimiste et sauvage, elle se révèle aussi d’une exceptionnelle richesse écologique, ornithologique et horticole.

Le Cap Frehel

Image

Les falaises de grès rose majestueuses dominent la mer à plus de 70 mètres de haut et offrent un magnifique panorama qui s’étend jusqu’à Jersey par temps clair. Classées depuis 1967, toute construction y est aujourd’hui interdite, et c’est un des lieux les plus visités de Bretagne. Ce site naturel remarquable abrite une extraordinaire diversité de milieux littoraux. Une faune et une flore originales et spécifiques y naissent, vivent, se développent : salicorne, oyat, chardon, bruyère, ajonc tout comme aigrette garzette, goéland argenté, fulmar boréal…

Avec ses couverts végétaux multicolores, le Cap Fréhel est aussi une incroyable réserve  ornithologique : Engoulevent d’Europe et Fauvette Pitchou s’abritent dans la lande, Pingouin torda et le Guillemot de Troil virevoltent autour des falaises rocheuses. Depuis le phare, un sentier longe la Manche jusqu’au Fort La Latte, monument historique flanqué sur la mer…

L’opération Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel devrait aboutir à une labellisation Grand Site de France en 2019. Pour en savoir plus, cliquez ici.

La vallée de la Rance

Image

La Vallée de la Rance dévoile sa sérénité dans des paysages naturels préservés, au rythme de ses écluses et des petits villages typiques qui la bordent. Précieuse, la vallée représente un terrain idéal pour les amoureux d’une nature préservée et protégée par son classement Natura 2000. La maison de la Rance présente le patrimoine naturel et les activités humaines de la Rance et sa vallée à travers de nombreuses propositions : activités, simulations, maquettes interactives, opéra d’images.

En arrière-saison, la Vallée de la Rance se parcourt sous une belle lumière, quand l’automne déploie une palette de couleurs inédites. C’est aussi une agréable saison pour emprunter le GR® 34C qui suit le chemin de halage sur la rive gauche, de Langrolay-sur-Rance à Dinan puis jusqu’à Caulnes en passant par Evran… En chemin, une pause s’impose à la cale de Plouër-sur-Rance, comme au vieux port de Dinan

Plouër-sur-Rance

La pointe de la rigourdaine propose tour à tour une ambiance forestière intimiste et une vue sur la rance maritime. La plaine de Taden est très prisée des promeneurs et de nombreux oiseaux. Le port de Dinan, au pied de la cité médiévale, offre un cadre idéal pour une pause au bord de l’eau et une promenade ou une croisière fluviale sur La rance. Evran distille une grande douceur. son port fluvial, ses maisons éclusières et son chemin de halage constituent un chaleureux lieu de rencontres pour les promeneurs, les plaisanciers et  les curieux de nature.

Sur l’autre rive, d’autres villages méritent une visite: Saint-Samson-sur-Rance est un charmant village. Le port de la Hisse en contrebas berce gentiment les voiliers d’aujourd’hui et les gréements traditionnels. Alors qu’en amont, le plan d’eau qui s’étend jusqu’au port du Lyvet est un excellent spot pour s’initier aux techniques de la voile.

La cale de Mordreuc 

La cale de Mordreuc à pleudihen-sur-rance est une pépite qui étend ses quais et sa plage face à un château médiéval. Y faire escale permet de profiter de très belles vues sur le pont saint-Hubert. Insolite : un veau marin femelle dénommé « L9 » se prélasse depuis 10 ans au soleil sur la cale et se laisse facilement approcher le temps d’une photo !

Image

Site naturels remarquables

La destination Dinan-Cap Fréhel offre bien d’autres trésors naturels :

L’Archpiel des Ebhiens : Ce bijou de la côte d’Émeraude qui prolonge la presqu’île de Saint-Jacut-de-la-Mer au rocher principal de 20 hectares, est une des quelques îles privées de Bretagne, occupée principalement en été. Ce superbe archipel est fréquenté par les amateurs de pêche aux crabes et aux coques durant les grandes marées. Outre sa belle plage au Nord qui prend parfois des couleurs tropicales, l’île est coiffée d’une tour fortifiée, construite par Vauban, à la fin du XVIIe. Un très beau petit hameau de vieilles maisons jouxte la tour. Très prisée en période de grande marée, la traversée à pied en partant de la Pointe du Chevet à Saint-Jacut attire de nombreux promeneurs, qui se rendent sur l’île le temps d’un pique-nique avant la remontée de l’eau.

Image

 Le bois de la Rigourdaine 

Il fait partie intégrante d’un chapelet de bois littoraux enserrés au milieu de terres agricoles et di posés le long de l’estuaire de la Rance. Prenant place sur un promontoire faisant face au Mont Gareau et au petit port de Saint-Suliac, la Pointe de rigourdaine propose ambiances forestières intimistes et vues cadrées sur la rance maritime. La Chapelle de la Souhaîtier, témoin des variations de ce paysage au gré des marées, est indissociable du site. On y trouve des arbres remarquables (hêtres, frênes, châtaigniers, chênes) et des habitats naturels d’intérêt européen abritant une flore et une faune variées (la fougère Scolopendre ou le pic épeiche). La présence de quatre espèces de chauvesouris (murin à oreilles échancrées, grand murin, petit et grand rhinolphe) constitue également un des intérêts patrimoniaux majeurs du département. 

Image

La Vallée du Moulin de la Mer 

À Matignon, la Vallée présente une succession d’ambiances où l’eau et les légendes sont toujours présentes. Au départ des ruines pittoresques du moulin jusqu’aux prés-salés, à l’estran rocheux et au port Saint-Jean, le sentier de découverte aménagé sur 1,5 km dévoile dans un cadre vraiment intrigant, la vallée, sa nature et son histoire.

Les Marais de Sables d’Or Les Pins 

Goélands, aigrettes, sternes, pingouins torda et cormorans croisent des oies, grèbes huppés ou tadornes de Belon. Alors que le Cap Fréhel jouit d’une incroyable réserve ornithologique, les marais de Sables-D’or-les-Pins  offrent un véritable dortoir à ciel ouvert pour les oiseaux de passage. Les rives de la rance, classées Natura 2000, attestent tout autant de cette incroyable avifaune.

Le site de la Fauconnière au Cap Fréhel 

Le vol des oiseaux marins, rasant les flots et les falaises, est fascinant, le spectacle permanent, le décor grandiose et leurs habitudes étonnantes. Certains sont observables le temps de la nidification et de l’élevage des jeunes de février à juillet, les autres tout au long de l’année.